Le Domaine Haut Courchamp

Au plus profond du vignoble languedocien, situé au sommet de la colline, le terroir de Saint-Christol voit depuis plus de 2000 ans des générations de vignerons qui se succèdent, dessinant et redessinant ces petites parcelles de vigne.

Descendants des paysans gallo-romains de notre village, nous avons connu un formidable élan de notorité de nos vins avec l’arrivée des chevaliers de l’ordre de Malte, dès le XIIème siècle.

C’est ainsi, sur ces terrasses de villafranchien, composées de galets roulés, que notre famille répète ces gestes qui nous ont été transmis avec patience et minutie par nos aïeux et qui façonnent notre paysage.

Les vins du domaine Haut Courchamp sont l’aboutissement d’une grande exigence qualitative, dans le plus grand des respects pour notre écrin végétal. Ce dernier est le garant de notre exceptionnel terroir à vigne, il confère à nos fruits un rare équilibre et une maturation qui font la réputation des vins de Saint-Christol.

Nous travaillons quelques hectares uniquement, que nous vinifions de manière ancestrale, notre ultime plaisir étant d’étonner vos sens, de partager cet héritage, sans artifices, cette vérité du terroir.

Domaine Haut Courchamp, découvrez le vin vrai, le vin paysan.

L'Agro-Ecologie

L’Agro-Ecologie

L’agro-écologie est une façon de concevoir des systèmes de production qui s”appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes. Elle les amplifie tout en visant à diminuer les pressions sur l’environnement (ex : réduire les émissions de gaz à effet de serre, limiter le recours aux produits phytosanitaires) et à préserver les ressources naturelles. Il s’agit d’utiliser au maximum la nature comme facteur de production en maintenant ses capacités de renouvellement.

Elle implique le recours à un ensemble de techniques qui considèrent l’exploitation agricole dans son ensemble. C’est grâce à cette approche systémique que les résultats techniques et économiques peuvent être maintenus ou améliorés tout en améliorant les performances environnementales.

L’agro-écologie réintroduit de la diversité dans les systèmes de production agricole et restaure une mosaïque paysagères diversifiée (ex : diversification des cultures et allongement des rotations, implantation d’infrastructures agro-écologiques…) et le rôle de la biodiversité comme facteur de production est renforcé, voire restauré.

Chaque évolution vers un système de production agro-écologique doit être raisonnée au cas par cas, en fonction notamment du territoire (conditions pédo-climatiques, tissu socio-économique), mais aussi des objectifs de l’exploitant.

L’agriculteur adapte les techniques à ses parcelles, en particulier à travers une série d’expérimentations dans ses propres champs. Ces démarches d’expérimentations peuvent être conduites individuellement ou collectivement, avec d’autres agriculteurs et/ou conseillers, en s’appuyant notamment sur l’expertise des acteurs sur le milieu.

L’agro-écologie s’applique à deux niveaux d’organisation : la parcelle agricole et le territoire, qui doivent être intégrés de façon cohérente.